Rencontre entre unités aériennes militaires et usagers VFR à Orléans

Nous étions finalement sept pilotes et élèves pilotes du GAMA à nous rendre sur la Base aérienne 123 d’Orléans à l’occasion de la journée « rencontre entre unités militaires et usagers VFR » organisée par l’Armée de l’air le 8 novembre dernier… Pas beaucoup donc, mais enfin…

La météo n’était vraiment pas en harmonie avec notre envie de rencontrer ceux qui nous guident et veillent sur nous un moment lors de nos escapades aériennes vers le sud… C’est donc en voiture que nous avons rejoint nos hôtes ! Accueil au poste de contrôle parfaitement organisé et anticipé, chaleureux, amical même, bref à la hauteur de ce que sait faire l’Armée de l’air : café croissant en salle de briefing.

À l’escale aérienne mili­taire (EAM) à Tours en 2009

Le matin, briefing général sur la mission de l’ESCA (Escadron de soutien du contrôle aérien), la sécurité des vols et son organisation rigoureuse, droits et devoirs du pilote privé qui transite dans la TMA ORLÉANS, aides et services dus par les contrôleurs militaires… Et là, il faut se convaincre et ne jamais en douter, sachons les contacter quand nécessaire, dans le cadre du simple transit comme en cas de difficulté ou problème particulier : l’aide et l’assistance seront assurément au niveau de notre besoin et de notre attente, y compris pour un déroutement d’urgence… Et en plus ils sont sympas les militaires !

A propos de réglementation et d’obligations, avez-vous tous lu l’article sur « info- pilote » « Espace Aérien : du nouveau autour de Paris » ? Vous avez tout compris, prêts pour le 17 novembre ?… Eh bien nous, nous avons bénéficié d’une présentation particulière de l’affaire : les raisons du changement, les arguments de la discussion, les contraintes des uns et des autres, la mise en œuvre et ses conséquences… Tout ça en 10mn et on a tout compris !

Le repas du midi, simple mais bon et copieux, avec le café et le tout pas cher !

L’après midi nous avons approché et touché les hélicos de la Gendarmerie en maintenance depuis peu sur le site de la base au GMCO (Groupement de maintien en condition opérationnelle), puis le Transall C 160 de l’Escadre.

Et là, nous assis en place pilote, copilote et navigateur, notre guide, un pilote, capitaine au long cours justifiant de plus de 8000 heures de vol sur la bête, nous a fait réellement rêver en nous exposant avec son langage imagé, vivant, sincère et réaliste, tout ce que cet avion savait faire, les nav BA (basse altitude) de jour et de nuit à 300 ft et 250 kt, les posés d’assaut, les approches pleins volets pente max, les virages inclinaison 90°, bref toute la manœuvrabilité décrite en « vrai » et c’est quand même quelque chose de fort quand on est assis dans la cabine le manche en main, même si on est au sol et en statique… Il faut quand même une sacrée dose de confiance, donc de métier pour exploiter toutes les capacités de la bête pour réussir la mission ! Oui, nos petits avions nous font rêver, mais en plus gros c’est sûr, c’est encore plus grand !

Bref, nous avons passé une excellente journée, il y avait du rêve mais aussi de l’instruction. Des journées comme celle là, il y en aura d’autres et la météo sera meilleure, on pourra venir en avion et se poser sur une piste bien trop grande pour nous, mais ce sera le pied !! Alors la prochaine fois venez voir et écouter, c’est plus qu’enrichissant, c’est jouissif !

Christian N.

Une réflexion au sujet de « Rencontre entre unités aériennes militaires et usagers VFR à Orléans »

  1. Merci Christian tu sais donner envie, mais j’ai bien peur que ta prose soit oubliée bien avant la prochaine « manip »!
    Amicalement.

Les commentaires sont fermés.