Tour de France, jour 4

Au lever du soleil, de bon matin après une nouvelle nuit de camping, nous constatons que le ciel est pratiquement dégagé et que la météo s’annonce clémente aujourd’hui. Cela tombe bien car nous avons décidé de survoler les lacs qui se trouvent à proximité de notre route vers le nord.

Grenoble - Le Versoud

Grenoble – Le Versoud

Nous abandonnons donc le terrain de Grenoble – Le Versoud et sa vue magnifique sur les montagnes environnantes vers 9h30, pour nous diriger vers le lac du Bourget. La visibilité est bonne et malgré une légère nébulosité et nous profitons déjà du spectacle.

Le lac d'Annecy

Le lac d’Annecy

Nous continuons notre route et ne tardons pas à atteindre le lac d’Annecy, puis le lac de Genève que nous traversons après un court transit par la Suisse. Nous apercevons alors le lac de Neuchâtel avant d’atteindre la verticale de Pontarlier, qui clôt notre périple lacustre par le lac de St-Point. C’est enfin l’arrivée à Besançon – La Vèze où nous déjeunons et avitaillons.

Le hasard faisant bien les choses, nous assistons au largage des parachutistes tricolores qui s’entrainent pour la prochaine coupe du monde de la discipline à Sarajevo ce week-end, avec de bonnes chances de médailles d’or.

De bonnes chances de médailles d'or...

De bonnes chances de médailles d’or…

Après cette longue pause concluant une matinée exceptionnelle, nous repartons à destination de Saint-Dié dans les Vosges. Nous cheminons à travers le relief, suivant tantôt une rivière, tantôt les villes qui, à cette altitude, sont visibles de loin (Montbéliard, Belfort) pour terminer par Gérardmer et… son lac.

Comme à chaque étape, l’accueil à Saint-Dié est des plus sympathiques et nous plantons nos tentes dans la bonne humeur en mesurant notre chance d’échapper une fois encore au mauvais temps.

Pourvu que ça dure !

Nicolas Babut

NOTA : bon, eh bien le problème semble réglé, donc vous avez les images 🙂 Les articles précédents ont été mis à jour.

Le web­mestre