Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Le Groupe aéronautique du ministère de l’air (GAMA) est un aéroclub, fort d’environ 190 à 250 membres, basé à Etampes, dans le sud de la région parisienne.

Une association presque comme les autres

Pour des raisons essentiellement historiques, mais également culturelles, le GAMA est fortement lié au milieu militaire en général et à l’Armée de l’air en particulier.

Cependant, association loi 1901, le GAMA est ouvert à tous, civils comme militaires. Il est affilié à deux fédérations nationales, la Fédération française aéronautique (FFA) pour son activité aéronautique (n° d’agrément FFA 04043), et la Fédération des clubs sportifs et artistiques de la défense (FCSAD) pour son lien avec l’Armée de l’air (n° d’affiliation 676-I-A). Tous ses adhérents bénéficient de droit des avantages et services proposés par ces deux fédérations.

Organisme de formation agréé (n° d’agrément IDF 99012), le GAMA dispose d’une salle de cours dédiée, de 5 avions école, et son équipe d’instructeurs qualifiés, issus d’horizons aéronautiques divers, est toute prête à vous faire partager son expérience, acquise, pour certains de ses membres, en plusieurs endroits du globe…

Volume d’activité

test-apex-ecoflyerL’activité annuelle représente de 3000 à 5000 heures de vol selon les années, dont la moitié pour la formation de nouveaux pilotes : chaque année, le GAMA présente une vingtaine de candidats au brevet de pilote privé.

Nous réalisons annuellement environ 25.000 mouvements aériens (Un mouvement est constitué d’un décollage et d’un atterrissage. C’est ainsi que l’on mesure l’activité d’un aérodrome), soit 20% de l’activité totale de l’aérodrome d’Etampes-Mondésir, qui accueille en tout une quinzaine d’associations.

Statuts & règlement intérieur

Les sta­tuts consti­tuent le docu­ment fon­da­teur de l’association. C’est par ce document que sont décla­rés auprès des auto­ri­tés l’existence et l’objet de l’association.

Le règle­ment inté­rieur régit les droits et devoirs de chacun au sein de l’association, et a pour but une vie collective harmonieuse dans le respect de chacun, et la préservation des installations et du matériel. Il doit être connu et compris de tout adhé­rent, et le fait d’adhérer en vaut accep­ta­tion pleine et entière.

Sta­tuts et règlement intérieur sont adop­tés en Assemblée Générale des adhérents.

Articles récents

Des chauves-souris dans la soupe à l’oignon

Des chauves-souris dans la soupe à l’oignon, il ne s’agit pas du titre d’un polar mais de la très sympathique AEROSOUPE organisée chaque année à Châteauroux par notre fournisseur de cartes aéronautiques, la boutique aéro de Toulouse pour promouvoir le VFR de nuit.

Nous étions cinq chauves-souris du GAMA à nous être données rendez-vous hier soir pour participer à l’évènement. Mais contrairement aux pilotes plus chanceux qui disposent d’un balisage de piste à domicile, nous étions nous liés par les contraintes d’heures de départ et d’arrivée. Après mûre réflexion le trajet suivant   finit par être adopté pour meubler agréablement cette magnifique nuit d’été : Etampes – Châteauroux – Nevers – Auxerre – Troyes – Etampes. Le terrain de Nevers nous permettant d’entraîner les bébés chauves-souris aux secrets du tour de piste. Beaucoup de terrains en effet interdisent cet exercice après 23h locale, ce qui ne laisse que peu de temps pour le pratiquer en été ce qui n’est pas le cas ici.

Première étape Etampes – Châteauroux à l’arrivée, la piste resplendit de tous ses feux et nous l’avons en vue bien longtemps avant. Le contrôle nous invite à une longue finale sur ce qui ressemble à un magnifique gâteau d’anniversaire pour centenaire, des bougies blanches, des bleues, des vertes de rouges à foison. Fréquence sol   et cap sur le parqueur qui agite ses bâtons lumineux pour nous installer au bon endroit.

Dans le hangar des pompiers la table est mise et nous sommes accueillis par le personnel de la boutique. L’odeur de la soupe à l’oignon arrive jusque sur le parking. Sur les tables les charcuteries, les fromages les fruits s’offrent à nous, un télescope sur le parking nous permet d’observer la lune. Qu’il fait bon sur ce terrain où l’on est toujours bien reçu aussi bien de jour que de nuit.

Avitaillement, notre bilan de masse et centrage nous permet un plein complet, c’est tellement plus rassurant de nuit car le nombre de terrains accessibles est limité en cas de problème.

Décollage pour Nevers, un petite nav sans problème puisque les militaires d’Avord ne sont pas en activité et à part la zone P verticale terrain le champ est libre. Nevers est toujours un terrain imprévisible, pas le terrain mais son balisage, nous y avons déjà eu à trois reprises des incidents de déclanchement de l’éclairage avec le PCL. Cette fois-ci pas de problème…à l’arrivée… Avitaillement avant de décoller pour des tours de piste, on ne sait jamais, nous avons eu une mauvaise expérience en la matière ici. Les trois élèves se succèdent et le dernier est même lâché pour quatre tours de piste. Nouveau passage à la pompe avant le départ pour Troyes. Pendant l’avitaillement la piste s’éclaire sans que personne n’ait sollicité le PCL…inquiétant…

Papa Fox roule pour le point d’arrêt puis s’aligne et là, black-out et impossibilité malgré de nombreuses sollicitations du PCL de remettre de la lumière. Le pilote décide de revenir au parking en s’appliquant à suivre les lignes jaunes au sol dans le noir. IX qui le suivait passe par une autre branche du Taxiway pour effectuer le croisement ; pendant ce temps toutes les 10 secondes nous sollicitons le PCL et miracle, d’un coup le balisage s’allume, immédiatement décollage de l’IX et demi-tour du PF qui lui emboîte le pas. Enfin libres du piège de Nevers, direction Auxerre, terrain pas facile à voir quand on est en vent arrière, l’IX tourne un peu trop tôt en base et se retrouve à 500 ft au seuil de piste, quelques manœuvres de retardement et l’avion se pose. PAPA FOX nous signale que les plans de vol ont été clôturés par ses soins et que les suivants ont été activés. Le vent étant nul décollage sur l’autre QFU et départ sur Troyes. Nav très courte, à l’arrivée trois ou quatre sollicitations du PCL seront nécessaires pour faire apparaître la piste juste au-dessous d’India X-ray, atterrissage et roulage vers la pompe, ça commence à rentrer, les atterrissages sont de plus en plus doux. Vers l’est le ciel n’est plus noir mais gris foncé par endroits, nous décollons rapidement pour compléter notre périple de nuit avec une arrivée au lever du soleil moins trente minutes au moment où l’astre du jour jette ses premiers feux.

Une nuit bien remplie, des lumières pleins les yeux, de nouvelles expériences pour les élèves en voie d’habilitation au VFR de nuit et toujours le même émerveillement pour les « anciens ».

N’hésitez pas à vous transformer en chauves-souris, vous ne pourrez qu’aimer cette magie de l’obscure lumière qui défile sous nos ailes.

Alain ADAN.

  1. Mise à jour de l’histoire du GAMA Commentaires fermés sur Mise à jour de l’histoire du GAMA
  2. Débroussaillage collectif Commentaires fermés sur Débroussaillage collectif
  3. Comprendre les illusions sensorielles Commentaires fermés sur Comprendre les illusions sensorielles