Comprendre les illusions sensorielles

Parce qu’une animation de 7 mn 46 s peut s’avérer pédagogiquement plus « percutante » qu’un long chapitre sur un sujet donné dans un ouvrage technique, il est bon de regarder cette vidéo mise en ligne ces dernières semaines par la DSAC, dans le sillage d’un séminaire organisé en juin 2013 par la DGAC et l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA). [Lire la suite sur aeroVFR]

Qu’est-ce qui rend un pilote prudent ?

Qu'est-ce qui rend un pilote prudent ?

Une question à se poser pour évaluer sa propre prise en compte de la sécurité des vols…

Lors du dernier rassemblement de Blois, plusieurs personnalités de l’aviation générale ont été interrogées sur les questions suivantes : « Qu’est-ce qui rend un pilote prudent ? Qu’est-ce qui peut le rendre encore plus prudent ? ». Réponses des intéressés dans la vidéo ci-dessous…

Panne de carburant, atterrissage forcé

PREAMBULE

Ce récit relate une panne d’essence en vol. Cet incident qui aurait pu tourner au drame m’est arrivé sur Cessna 152 le samedi 27 juin 2009 dans le secteur nord de Pithiviers en rentrant de Montargis. Je vous raconte cet événement pour qu’il ne se reproduise pas, dans le souci de la sécurité des vols. Ce retour d’expérience doit être connu du plus grand nombre de pilotes. Vous devrez savoir en tirer profit, de manière positive et dans votre intérêt pour votre propre sécurité.

CONTEXTE

Lorsque j’arrivai au GAMA en ce tout début de matinée du samedi 27 juin 2009, une longue journée de vols d’instruction m’attendait. Mon planning en comptait cinq au total qui s’étalaient entre 08h00 et 19h00 sans discontinuer. Cinq créneaux d’instruction sur trois types d’avion, au profit de trois élèves et de deux pilotes brevetés. Comme d’habitude, les vols s’enchaînèrent sans difficultés majeures mais je prenais cependant du retard. Sans doute, des programmes de vol trop chargés. Je m’efforçais en vain de respecter les horaires prévus. Ces retards accumulés m’oppressaient quelque peu et me rendaient nerveux. Ils représentèrent probablement l’une des causes essentielles de l’incident qui suivit. Il survint au cours de mon troisième vol sur le C152 alors que je venais de faire du HR200 et du C172 G1000.

EVENEMENT

J’avais déjà une heure de retard sur l’horaire prévu lorsque, mon élève et moi-même, nous débutâmes le roulage pour une navigation vers Aubigny et Montargis. Nous décollâmes vers 13h20 alors que le créneau de vol était enregistré entre 12h00 et 15h00 sur mon planning. La navigation devait durer approximativement deux heures avec quelques exercices de maniabilité à Montargis.

F-GHRI posé en campagne

 

Lire la suite